Bast : du rythme dans les mots

Artiste rock pop, Bast a été remarqué par un premier EP. Il  propose aujourd’hui un clip, Cocktail, en forme de jeux sur la typographie des mots et les sons. Inventif.

En janvier 2019, Bast avait proposé Vertiges, un premier EP, taillé pour les nuits étoilées. La chanson-titre évoquait ces petits matins blêmes où l’on rentre le tête à l’envers et l’on contemple les dégâts dans la glace. « Il y va franco/ Il sème le chaos« , lançait Bast sur une rythmique des familles. Le reste des chansons étaient dans le même univers de Nos envolées à La Nuit acidulée avec, au final, Les Échos sur une mélodie plus planante où les percussions répondaient aux claviers. De fait, son univers se distinguait plus par son habillage sonore que par la densité de l’écriture des paroles.

Pour Cocktail, Bast a choisi résolument de jouer avec le sons des mots et des onomatopées qui permettent une mise en onde et en images savoureuse et originale. Dans cette joyeuse pagaille sonore, les onomatopées les plus courantes se marient avec « geisha », « dolce vita » ou des expressions un peu surréalistes comme « Je chante cocorico en dansant la rumba« .

Bast  explique ainsi ses choix : « C’est un « Cocktail » de culture. Il y a quelques mois, après avoir composé la mélodie du titre, j’ai eu l’idée d’écrire un texte en collant des mots les uns à la suite des autres. Je voulais me concentrer seulement sur leurs sonorités afin de servir la musique. » Signé Antoinette de Maintenant et Philippe Jaugey, ce clip montre l’artiste déambulant dans un univers typographique.

 

En tout cas, il y a une vraie esthétique sonore et visuelle dans ce nouveau titre d’un artiste à suivre désormais. Lire la suite « Bast : du rythme dans les mots »

The Yokel : des clips pour attendre

Le nouvel album de The Yokel, un groupe qui remet du peps dans le folk, était prévu pour le 15 mai. Virus oblige, il va falloir attendre pour le découvrir, mais le groupe a tout prévu…

Réunion de huit musiciens adeptes du folk et du bluegrass, The Yokel signe un univers musical entraînant porté par la voix de Lulu et le timbre rauque de Thibaut, façon Springsteen des débuts. Trois ans après un premier opus, le groupe avait prévu son retour pour le 15 mai avec un disque intitulé sobrement Y. Crise sanitaire oblige, l’album ne sera finalement disponible que le 2 octobre. Pour autant, The Yokel ne se résigne pas au silence.

Ainsi le groupe va sortir des singles de l’album pour le présenter au public en cinq mois. Le premier extrait, Sublime sort sur toutes les plateformes aujourd’hui et il est accompagné d’une version « live » à trois instrumentistes où l’on remarque le rythme fou créé par le banjo.

Même à trois, les pèlerins de The Yokel signe un ode au folk qui est vraiment bourrée d’énergie. De quoi attendre d’écouter in extenso Y dont la pochette est déjà un hymne à la rêverie sonore. Lire la suite « The Yokel : des clips pour attendre »

Un cri pour la planète

Avec Oblivious, le groupe Combo Charlie offre un hymne pour défendre la planète sur un tempo rock-électro.

Pour évoquer l’urgence à lutter contre les dérèglements climatiques, Combo Charlie a pris le parti de jouer sur un clip en forme de courte fiction,  réalisé par la cinéaste Axelle Boudet. Leur titre Oblivious nous envoie dans un futur post-apocalyptique où les hommes vivent dans un monde ravagé et sont organisés en tribus. Leur patronne ? Elle est campée par la présentatrice Fanny Agostini (vue dans Thalassa et, elle-aussi militante pour la protection de la nature). Représentés par les membres de Combo Charlie, ces hommes du 21e siècle sont jugés pour les catastrophes naturelles à l’origine du désastre écologique.

L’univers de Combo Charlie, venu de Lyon, est un cocktail de sons électro, rock et vintage avec de l’accordéon et du violon électrique, manié avec une vraie intensité par Charlie Glad. Et leur chanson déborde d’une énergie qui ne demande qu’à être partagée.

Lire la suite « Un cri pour la planète »

Duo de nuit

En duo avec Cali, Nirman propose un premier extrait de son futur album  : Compagnon de lune.

La voix cassée de Cali et le timbre profond de Nirman, un des candidats passés par les rencontres d’Astaffort, de Francis Cabrel, se marient bien dans cette chanson. Compagnon de lune est une évocation des errances nocturnes et des dérives de solitudes. Sous la houlette de Da Sival, Nirman propose ce premier extrait qui attire l’oreille d’un album qui sortira dans les bacs fin mars. Il sera marqué par l’absence de son père, disparu durant l’enregistrement de l’opus.

 

Stromae « vote » pour Dua Lipa

Avec cinq nominations aux Brits Awards, Dua Lipa a le vent en poupe. Pour son nouveau clip, IDGAF, elle a fait  appel à un artiste très en vogue : Stromae. Entre autre.

La nouvelle égérie de la pop s’est bien entourée pour la réalisation du clip de son dernier titre, IDGAF : il a été réalisé par Henry Scholfield et en collaboration avec Stromae dont on connaît le goût pour les mises en image originales et culottées. Et la réussite est au rendez-vous : le clip a cumulé 14 millions de vues en deux jours…

Dans ce titre plus doux de Dua Lippa, les auteurs ont imaginé une lutte de l’artiste avec son alter ego plutôt impavide. Après avoir vendu plus de 1,3 de disques dans le monde, Dua Lippa devient l’artiste féminine la plus nommée aux Brits Awards avec 5 nominations donc celle de l’Album de l’année, celle d’Artiste féminine britannique de l’année et celui du clip de l’année.  Le résultat sera à découvrir le 21 février prochain.

 

En attendant Indochine

Signé Asia Argento, La vie est belle est le nouveau clip d’Indochine, extrait de leur prochain album.

Pour mettre en images La vie est belle, Asia Argento a imaginé une série de séquences où défile la vie d’un homme à travers son propre regard. Un clip aux images parfois violentes, et dans lequel l’actrice-réalisatrice apparaît,  qui est fait pour ne pas passer inaperçu, voire choquer. On découvrira 13, le nouvel album du groupe le 8 septembre prochain.

https://embed.vevo.com?isrc=FRA081700380&autoplay=true

La vie est belle (Official Video) by Indochine on VEVO.

Auteur, compositeur, interprète et illustrateur, Julien Ribot signe un nouveau clip qui vaut l’arrêt sur images avec la présence de Sarah Forestier. A découvrir pour sa beauté poétique et une mise en scène inspirée.

Dans ce clip très beau, comme envouté par la comédienne, Julien Ribot joue les chefs d’orchestre d’un groupe en apesanteur et dirige la chorégraphie de quatre jeunes femmes nues qui s’enduisent le corps de peinture bleue. C’est inspiré, beau et d’une étrange poésie et donne une illustration visuelle originale à sa chanson Love.
Une belle invitation à découvrir l’univers de son dernier disque, Songs for Coco.

LOVE – JULIEN RIBOT (OFFICIAL RELEASE) from AFFREUX, SALES & MECHANTS on Vimeo.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑