Lavilliers en plein ciel

Lavilliers nous offre 5 minutes de Paradis (*) à sa manière. Poétique, toujours rebelle et dans un écrin musical soigné. Peut-être trop…

A presque 71 ans, Bernard Lavilliers s’offre un vingt-et-unième album comme cadeau d’anniversaire. Cinquante ans de carrière, un sacré bail ! Après avoir multiplié les expériences scéniques depuis quatre ans, date de son dernier album en solo, Baron Samedi, Lavilliers est de retour et pas forcément là où on l’attendait. Ni dans un registre habituel.

Naturellement ce digne successeur de Léo Ferré – auquel il ne manque jamais de rendre un hommage, voire d’envoyer des clins d’œil au gré de vers inspirés sinon empruntés- n’a pas rangé ses révoltes au rang des souvenirs, comme en témoignent Croisières méditerranéennes, évocation poétique du drame de l’exil forcé; Bon pour la casse, évocation de « l’exécution », par l’entremise du chômage, d’un ex-cadre dynamique ou encore 5 minutes au paradis, évocation nerveuse des anges de la mort des services secrets…

Lire la suite

Publicités

Superbravo ou une pop vivante et élégante

L’Angle vivant (*) est le premier album de Superbravo, un disque où l’on retrouve des figures connues des ondes.

Membre du groupe Holden, Armelle Pioline fait une pause musicale pour se lancer dans une autre aventure, celle de Superbravo, formé avec deux autres complices, Julie Gasnier et Michel Peteau. Avec une pochette en forme de mystérieux bestiaire, œuvre  de Kikuo R. Johnson, leur nouvel album, L’Angle vivant vous cueille d’abord par des mélodies entêtantes et des textes moins superficiels qu’ils ne peuvent paraître de prime abord.  Dès l’ouverture, Un baiser, une bombe donne le « la » d’un disque où apparaissent certains fantasmes de l’artiste mais aussi son sens de l’humour et une espièglerie certaine dans des chroniques intimes.


Lire la suite