Duo de nuit

En duo avec Cali, Nirman propose un premier extrait de son futur album  : Compagnon de lune.

La voix cassée de Cali et le timbre profond de Nirman, un des candidats passés par les rencontres d’Astaffort, de Francis Cabrel, se marient bien dans cette chanson. Compagnon de lune est une évocation des errances nocturnes et des dérives de solitudes. Sous la houlette de Da Sival, Nirman propose ce premier extrait qui attire l’oreille d’un album qui sortira dans les bacs fin mars. Il sera marqué par l’absence de son père, disparu durant l’enregistrement de l’opus.

 

Sans la nommer sans frontières

Quand Moustaki signe Sans la nommer, dans les années 70, il ne se doute pas que son chant connaître plusieurs versions différentes. La preuve en images.

 

En version originale
https://player.ina.fr/player/embed/I00016252/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/460/259/1

 

En duo avec Cali

Par Zep

La version corse par Chjar’di Luna

Une autre version par Batti Rocchi

Daguerre… et maintenant

Avec Mandragore, Olivier Daguerre prouve qu’il a le sens des mots et du rythme avec un disque qui sonne fort et bien.

Depuis les temps les plus reculés, la mandragore est une plante dont les pouvoirs ont fasciné les hommes et nourri une belle littérature. Poétiquement, Daguerre en a fait la chanson d’ouverture de son quatrième album (*),  avec cette belle variation autour de l’amour.

L’opus est produit par Cali et dans lequel un de ses modèles, Francis Cabrel vient apporter sa touche sur Carmen, un texte en hommage à Théophile Gauthier, beau poème sur une héroïne gitane d’une étrange beauté… du diable.  Sans nul doute, il y a pire comme influence… On mesure aussi l’inspiration du bonhomme dans le clip de Pour deux, à la mise en scène aérienne.

Lire la suite « Daguerre… et maintenant »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑