Jazz des familles

Swing


Tap That Jazz (ex Les Oignons), solide formation moderne de jazz classique, signe avec Respect – Sing That Fight, un magnifique hommage à de grandes voix féminines dans des arrangements new orleans du plus bel effet.

La nostalgie n’est pas toujours pesante. La preuve avec l’univers musical concocté par Tap That Jazz, un groupe fondé en 2005, avec Respect – Sing That Fight (*). Avec aux commandes Julien Silvand et sa trompette vibrante, le groupe a mis tous les codes du genre new orleans – du banjo, au washboard en passant par les claquettes -au service de June Milo et sa voix d’une grande pureté pour reprendre certains classiques, mais des morceaux choisis.

De fait, Respect est un hommage aux grandes chansons féminines qui célébraient l’émancipation : de Cesària Evora et sa complainte à tous les migrants, Sodade, à Billie Holiday et son Strange Fruit, description violente du racisme et du lynchage dans le Sud des États-Unis. L’opéra n’est pas en reste car, comme l’explique Julien Silvand dans la pochette : « Quant aux chanteuses d’opéra, de Marian Anderson à Leontyne Priche, en passant par Maria Callas, elles durent et doivent se battre davantage que les hommes pour avoir une carrière, sans pour autant toujours avoir celle qu’elles méritent, surtout si leur peau est sombre. »

Publicité

Pages: 1 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :