Une paresse à fleur de mots

Rétro


La jour de la fête du travail est propice à évoquer Le Droit à la paresse…, célébré par Moustaki en souvenir d’un auteur passé de mode. Et c’est bien dommage.

Publié en 1880, puis réédité en 1883, Le Droit à la paresse est un manifeste social qui détonne dans son époque. Paul Lafargue (ci-dessus à droite), qui fut le gendre de Karl Marx,  a tôt fait de dénoncer « les prêtres, les économistes, les moralistes » qui sont à l’origine de l’amour absurde du travail et feint de s’étonner de « l‘étrange folie » qui pousse la classe ouvrière vers le travail. Un travail que l’auteur décrit comme « la cause de toute dégénérescence intellectuelle, de toute déformation organique. » Lire la suite « Une paresse à fleur de mots »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑