Richard Galliano fidèle au Japon

Entre l’accordéon de Richard Galliano et le Japon, c’est une vieille histoire d’amour. The Tokyo Concert (*) porte trace de trois récitals donnés en 2018 dans le cadre de « La Folle journée », ce célèbre festival de musique classique née à Nantes. On y perçoit de vrais moments d’émotion.

La première fois où Richard Galliano a mis le pied au Japon, c’était en 1975 pour une tournée avec le Grand Orchestre de Franck Pourcel. Une histoire d’amour allait poindre entre le maestro de l’accordéon et le public attentif et passionné du Japon. Sur son site, le musicien raconte : « Depuis, j’y suis retourné au moins une quarantaine de fois. Les souvenirs se bousculent dans ma tête, mais je garde très précisément en mémoire mes sessions au Blue Note, les concerts que j’ai donnés avec mon amie Naoko Terai, violoniste de jazz, dans le cadre du Festival de Jazz de Tokyo, ou encore mes rencontres avec Pierre Barouh. »

Durant ce spectacle, le musicien fait montre de son ouverture passant de ses compositions personnelles – l’ouverture avec Parisian Divertimento – à un Hommage à Michel Legrand de toute beauté, via une interprétation forte d’une Valse en do# mineur, de Chopin. Et le public le lui a bien rendu. Il note : « Peut-être les japonais ont une qualité d’écoute collective qui n’appartient qu’à eux. Une qualité probablement liée à leur culture, qui implique un grand respect d’autrui, et on l’éprouve d’ailleurs, dans tous les aspects de la vie quotidienne. » Lire la suite « Richard Galliano fidèle au Japon »

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑