Le carnaval sonore de Dowdelin

La pochette de leur album, Carnaval Odyssey (*) bigarrée est à l’image d’un trio, Dowdelin,  qui aime ouvrir des voies musicales nouvelles entre jazz créole, musique électro et percussions antillaises. Intéressant mais inégal.

Laissé  Mwen donne le ton de Carnaval Odyssey, le nouvel album de Dowdelin, un trio lyonnais qui tente de donner un coup de neuf à la musique créole traditionnelle. « Laissé Mwen aller/ Etre dans l’instant/ On serait bien sans choisir de camp » lance-t-elle. La voix chaude de la chanteuse martiniquaise Olyvia porte de bout en bout cet album qui défriche bien des pistes musicales : du jazz créole aux plages électroniques en passant par un brin de soul. Un titre au tempo plus doux comme Slowdown en apporte la preuve.

Pour apprécier l’univers musical de Dowdelin, il faut aimer les mariages audacieux entre les mélodies créoles traditionnelles et les promenades électroniques. C’est David Kiledjian  qui est au cœur du projet musical, mais il est secondé de main de maître par  Raphaël Philibert, saxophoniste et joueur de gwoka qui marque de sa griffe les plages les plus puissantes de l’album.

Lire la suite « Le carnaval sonore de Dowdelin »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑