Les chants rebelles de Mélissa Laveaux

Loin d’être une inconnue des ondes, Mélissa Laveaux signe, avec son troisième album, Radyo Siwel (*), un disque où elle interprète, en créole, des chansons traditionnelles d’Haïti, de 1915 à 1934. Un hommage à un peuple qui lutte.

Auteure-compositrice-interprète canadienne d’origine haïtienne, Mélissa Laveaux sait, de sa voix acidulée, embarquer son monde dans des interprétations personnelles.

Depuis Dying Is A Wils Night, sorti en 2013, avec des morceaux désormais célèbres comme Postman,  elle a pris son temps pour célébrer la mémoire du Haïti de ses ancêtres. Bien entourée par  le  trio français reconnu du nom d’A.L.B.E.R.T., – Vincent Taurelle, Ludovic Bruni et Vincent Taeger – ainsi que du musicien trinidadien canadien Drew Gonsalves, de Kobo Town, qui signe une collaboration remarquée à la guitare et au tres,  Mélissa Laveaux a choisi de revisiter les chansons remontant à l’occupation américaine entre 1915 et 1934, mais en y mettent sa touche de modernité.  « C’est un épisode de l’histoire d’Haïti, c’est de la chanson haïtienne, mais le thème de l’envahisseur est universel » dit la chanteuse trilingue (anglais, français et créole) qui, pour la première fois, chante tout un album en créole.

Lire la suite « Les chants rebelles de Mélissa Laveaux »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑