Le Fou chantant n’est plus…

Comme d’habitude, les pleureuses sont de sortie à la mort d’un artiste, y compris les médias qui n’avaient pas beaucoup communiqué sur lui ces dernières années. Alors, adios Jacques Higelin. Et en chansons.

Qui a eu le plaisir de croiser Jacques Higelin savait que l’homme était capable de faire des interviews sans fin en se laissant porter au gré de sa fantaisie qui n’avait rien de militaire. Qui a eu le plaisir de suivre Higelin sur scène sait qu’il était capable, improvisation oblige, de spectacles de folie (celui au Casino de Paris, en 1983,  demeure un sommet)  comme de moment moins spectaculaire quand la poésie cédait le pas à une forme de logorrhée (ce fut parfois le cas lors du show de Bercy en 1985). Mais, une chose est sûre : Higelin était un artiste libre et inventif.  Le voilà bien en scène avec ses délires si communicatifs. Chapeau l’artiste !

Je suis mort qui dit mieux

Ballade pour Izïa

Mona Lisa Klaxon

Boum (de Charles Trenet)

La Rousse au chocolat

Cet enfant que je t’avais fait (avec Brigitte Fontaine of course)

Pas d’adieu pour le fou chantant

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :