Ils font bien les… Trottoirs

Formé à Strasbourg en 2006, mais ayant connu quelques modifications humaines depuis,  Les Garçons Trottoirs font montre d’une belle énergie dans Doux, durs et dingues (*), où mélodies inventives accrochent l’oreille.

D’emblée, les sonorités cajuns vous donnent un sympathique uppercut dans Animal qui ouvre Doux, durs et dingues. Avec leur nouvel album,  Doux, durs et dingues, on sent que Paul d’Amour (guitare et chant), Jean-René Mourot (accordéon, trompette, piano) et les autres ont concocté un opus taillé pour la route et la scène, tant les mélodies sont enlevées.  Même pour signer une chanson décalée sur un des sept péchés dit capitaux : Gourmand.

De ballades romantiques sur le thème de la séparation (Chacun dans son maquis), à des mélodies plus rocks (Le diable e(s)t ma femme), l’énergie est bien au rendez-vous d’un disque qui fait, musicalement, bien des clins d’œil au cinéma. Ainsi, les arrangements de Chacun dans son maquis ont un lointain cousinage avec les musiques d’un Ennio Morricone.  Et quand l’amour déçu le dispute à une ivresse consommée sans modération, cela offre les dérives espagnoles et latinos (dans les solos d’accordéon) de J’ai ouï dire.


De fait, ce sont dans les arrangements que Les Garçons Trottoirs font la différence, plus que dans des textes sympathiques, jouant habilement sur des jeux de mots, mais qui ne sont pas non plus d’une profondeur poétique inoubliable Même si La Vague à l’âme montre d’autres pistes d’écriture intéressantes de ce groupe inventif avec la belle irruption du violoncelle. Ou l’évocation subtile de l’homosexualité féminine dans Madeleine.

Bref, ce nouvel album a tout pour séduire les aficionados qui feront halte dans un des nombreux festivals où le groupe se produit cet été, avant de poser ses amplis à Paris, au Zèbre de Belleville, le 19 octobre prochain. Un groupe festif à l’image de la pochette colorée et vivante de cet album tonique. Rat des villes, Les Garçons Trottoirs offrent un disque qui met du rythme dans la mélancolie de la vie.

(*)Productions du Pavé/ #14 Records

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s