La renaissance de Renaud

2048x1536-fit_detail-pochette-nouvel-album-renaudTous les médias en ont fait des tonnes sur la « résurrection ». Avec un peu de recul, que faut-il retenir de son nouvel album sans titre (*)  ? Renaud a retrouvé une certaine inspiration mais ne surprend pas beaucoup.

On le disait fini, plombé par la dive bouteille, la déprime, le mal de vivre.  Et puis, il a resurgi, fait de la promotion partout et sorti ce nouveau disque sans titre où il pose avec ses tatouages, le regard sombre, voire triste et le visage marqué par les excès. Après huit ans de silence, il faut bien le dire, on est étonné par la voix de Renaud qui tient, malgré tout, le coup même s’il n’a jamais été un représentant du bel canto. Et puis Renaud a la bonne idée dans la pochette de glisser ce mot d’un fan qui, un jour, lui a dit : « Tu ne chantes pas juste, tu ne chantes pas faux. Tu chantes Vrai. »

Pour le reste ? Ce nouvel opus nous touche plus parce que Renaud va bien que par sa qualité intrinsèque. Certes, il y a quelques très belles chansons comme Les Mots, un texte subtil et ciselé sur un thème nouveau chez l’auteur de Mistral Gagnant et que Renan Luce a délicatement mis en musique. »Et il suffit de quelques mots/ Pour toucher le cœur des marmots/ Pour apaiser les longs sanglots/ Quand votre vie part à vau l’eau/ Quand votre vie part à vau l’eau. »

Ou l’étrange histoire cinématographique, en clin d’œil direct à David Lynch, Mulholland Drive. Retrouvant une vraie veine poétique, Renaud y signe une belle description d’un vagabondage californien sur fond d’un horizon orangé qui s’étend à perte de vue. Certes, il y a encore l’hommage à son fiston avec Ta batterie.


renaud-confessions-sans-fard-extraits-de-notre-entretien-exclusif,M313689

In fine, point de vraies surprises dans l’opus, sauf l’hommage aux forces de l’ordre, trop naïve pour être bouleversante quand même de J’ai embrassé un flic. Et des couplets nettement moins réussis de chanson comme Mon anniv’, dont le titre est déjà une singulière invitation à l’écoute, et Héloïse. Quant à son Toujours debout, la chanson dit clairement l’état d’esprit de l’artiste, qui règle ses comptes avec certains médias, mais n’est pas quand même d’une audace folle. Et puis, globalement, les arrangements de ces treize  nouveaux titres ne sont pas d’une bouleversante originalité.

Bref, Renaud est de retour est c’est tant mieux. Pour autant, il faudra attendre ses prochains spectacles pour qu’en mariant l’ancien et le nouveau, Renaud renaisse vraiment on stage et une longue tournée est d’ores et déjà prévue. Pour l’instant, il sait que ses fans sont toujours sur le pied de guerre et son nouvel album s’est déjà vendu à plus de 300 000 exemplaires. Renaud gagnant !

Star de la chanson, Renaud semble toujours étonné de se maintenir au sommet et qui déclare dans les récentes interviews : « Mistral Gagnant » c’est du pipi de chat. Mille de mes chan­sons, tout mon réper­toire ne vaut pas une chan­son de Bras­sens à mes yeux. Et ce n’est pas de la fausse modes­tie que de dire ça»

(* Disque Warner Music France

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s