L’hymne à la joie et contre les obscurantismes !

Capture d’écran 2016-03-18 à 19.40.12

En souvenir des disparus du 15 novembre, victime de la barbarie terroriste, HK et les Saltimbanks ont réagi en musique et joint le signe à la musique. A écouter sans modération.

 » Ce soir, nous irons au bal

Ce soir, nous danserons de plus belle

Nous danserons ma belle

Tous les deux entre les balles. »

Capture d’écran 2016-03-18 à 19.39.53 Voilà le slogan qu’HK et les Saltimbanks lancent à la face de tous les fanatiques dans Ce soir, nous irons au bal, une chanson en forme d’hommage à toutes les victimes du 15 novembre. Loin des images en boucle qui font l’ordinaire du petit écran, l’artiste et sa bande ont imaginé une chanson tonique en diable et qui prennent un peu de recul face à l’actualité à chaud, le jour même où les chaînes sont branchées sur l’arrestion de Salam Abdeslam. L’originalité du clip, c’est aussi d’avoir fait appel pour ce clip chatoyant et rythmée à la réalisatrice Sandrine Herman avec son association « Les yeux pour entendre » pour offrir la chanson aux sourds et malentendants.

Une autre manière de réagir face aux va-t-en guerre et autres mordus de l’état d’exception. Kaddour Hadadi aime cette fois citer Sénèque : « La vie, ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre à danser sous la pluie ».
Grâce au langage des sourds, les signes deviennent une arme pour s’attaquer à tous les obscurantismes religieux.

Et pour poursuivre ce voyage en musique contre la violence, un nouvel air à se passer sans relâche…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s