Coup de jeunes pour un conte de fée

Martin & Les Fees (c) Fred Multier  Martin & les fées (*), c’est  un livre et un futur double album avec une solide distribution enlevée au service d’un conte féérique. Une partie de la recette sera versée au profit des Enfants de la terre. Zoom sur un projet ambitieux.

Cela pourrait être une sorte de comédie musicale en CD de plus : Martin & les fées est une vraie bonne surprise, tant l’histoire imaginée par Dominique Gorse est bien menée et la partition, signée Jacques Veneruso, riche et variée.

Ce conte part d’un constat simple : les fées n’existent pas ! Tout commence un soir après la classe. Martĭn, un jeune garçon qui boîte un peu, fiche un coup de pied dans un vieux réveil déniché sur le bord de la route. Il en sort une curieuse bille qui fait des étincelles et qui  renferme quelque chose. Cette « chose » se met à bouger et à lui parler : la fée Iris. Elle confie à Martĭn avoir été enfermée dans le cristal il y a très longtemps, et que six autres fées ont elles aussi subi le même sort. Martĭn veut la libérer Iris, mais, pour y parvenir,  il doit d’abord retrouver les six autres fées. Les pouvoirs magiques d’Iris permettent à Martin de partir les rechercher à travers le monde : c’est le début d’une aventure sortant de l’ordinaire et sur laquelle plane l’ombre d’un personnage peu sympathique qui a jeté un sort aux fées, il y a des siècles.

Capture d’écran 2015-08-19 à 21.18.00Pour donner une âme à cette histoire, et soutenir aussi l’association les Enfants de la terre – fondée par Marie-Claire et Yannick Noah, elle répond aux situations d’urgence auxquelles certains enfants sont confrontés – ce conte musical s’appuie sur une distribution solide. De Gad Elmaleh à Yannick Noah, via Véronique Jannot, Gérard Lenorman, Lisa Angeli, Vincent Niclo, Anggun ou encore Arielle Dombasle, bien des artistes ont donné de la voix dans ce récit enlevé. Quant à Martin, le rôle incombe à Paul Ventimila, un jeune garçon de 12 ans,  originaire de Corse qui chante depuis sa petite enfance et été remarqué en 2014 sur TF1 dans The Voice Kids.Capture d’écran 2015-08-19 à 21.17.47Si le disque démarre sans une grande finesse avec La Légende des fées où ces dames donnent trop de la voix, la suite de l’histoire tient la route dans cette histoire en forme d’hymne à la tolérance. Notamment avec les interventions de Gérard Lenorman dans Un endroit où nul ne va jamais, et sa rythmique chaloupée,  de Garou pour Le Fantôme du musée et surtout d’Idir, parfait dans le rôle du conteur-chanteur en compagnie d’Anggun sur la belle Chanson du tapis volant. Quant à Arielle Dombasle, elle prouve son sens certain de l’humour dans les couplets de Je suis une artiste.Tout ça finit par une chanson dont le titre est une belle promesse : Tout est possible.

Après le livre (**), déjà en vente, il faudra attendre le 15 octobre pour découvrir l’intégralité de ce nouveau conte musical et l’album de jeunesse illustré. Un cadeau de Noël avant l’heure. En attendant une version scénique ?

(*) Disque Sony Music (**) Editions Ipanema

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s