Shai Maestro ou la légèreté d’être

Shai-Maestro-Trio_Untold-Stories1Untold stories est le troisième album de Shai Maestro, un artiste né près de Tel Aviv. Un disque marqué par un trio de musiciens qui s’accordent à merveille pour mettre leur inspiration au service de mélodies ciselées.

Piano classique,  harpe dès l’âge de 5 ans, Shai Maestro n’est pas un musicien tombé de la dernière portée. Il a le coup de foudre pour le jazz, dès ses 8 ans, en écoutant le Gerhswin Songbook d’Oscar Peterson. Avant de voguer de ses propres ailes, Shai Maestro a, à 19 ans à peine,  accompagné Avishai Cohen, grande figure du jazz moderne et sillonné la planète à son côté. En 2010, il réunit deux amis musiciens, le Péruvien, Jorge Roeder à la maxresdefaultcontrebasse et Ziv Ravitz à la batterie : le Shai Maestro trio est né. Shai Maestro souligne : « Le jazz, comme espace de liberté par sa nature, nous caractérise. Quand j’écoute Coltrane, je n’entends pas l’immense saxophoniste, j’entends Coltrane. J’entends l’être, son voyage, ses craintes, son amour, sa lumière et son obscurité : il en va de même pour  Miles, Monk, Keith, Herbie ou Wayne, la liste est longue. »

On les retrouve unis par la même légèreté du jeu dans ce troisième album, Untold Stories, à la pochette délicatement anachronique, où l’on est toujours frappé à l’écoute de ces mélodies libres et qui coulent en apparence avec l’ouverture très belle de Maya’s Song et les variations subtiles au piano dans une mélodie comme Elusive.

Mêlant jazz, pop et influences classiques, Untold Stories n’est pas un de ces albums que l’on met en musique de fond,  mais un opus que l’on écoute en repérant telle rythmique subtile de la percussion (Painting) ou telle attaque de main sur le clavier (Shades) avant que les membres du trio ne se répondent de la manière la plus subtile. Conclusion provisoire d’un artiste qui est sur la route : « Pour les étudiants… Ce que j’essaie de leur dire est « ne cherchez pas de professeur pour vous sauver ou vous faire devenir un grand musicien. Plongez à l’intérieur de vous-mêmes ! Salissez-vous les mains en jouant, en étant défaillant, en recommençant, en réussissant, en vous trompant à nouveau, en vous relevant encore une fois, en étant ouvert, en pratiquant, en travaillant sur votre métier, en apprenant pour sentir la vie, en étudiant pour rire et pleurer. Tout ces choses qu’un musicien doit exprimer aux côtés de son instrument de musique.« 

Avec Shai Maestro, la musique s’appuie sur une fusion originale et une complicité sans failles de trois musiciens hors pair, mais sans effets grandiloquents…

(*) Label Soundsurveytor

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s