June Milo : tonique en diable !

770d65_75e0b99b1a714d87a50f37ec1b86cd52.jpg_srz_254_254_85_22_0.50_1.20_0Premier album pour June Milo. Jelly and Jam (*) nous fait découvrir une chanteuse à la voix aussi limpide que profonde. Et joliment inspirée.

June Milo a tôt baigné dans le métier de la scène avec des parents comédiens. Née en 1985 à Genève – sa mère est suisse – elle a tôt bifurqué vers la musique : de l’accordéon dès 6 ans avant de vite passer au piano et au chant. Formée aussi bien au Conservatoire de Genève, elle a débarqué au CIM, de Paris, pour faire ses gammes de jazz, tout en pratiquant le lyrique au Conservatoire du XXème. Bref, la demoiselle sait ce qu’elle veut et ce premier album, d’une grande maturité, n’est pas l’effet du hasard, ni un coup de marketing.  « J’aime raconter des histoires, des histoires qui me sont personnelles ou qui concernent les personnes qui m’entourent. J’aime regarder la réalité, essayer de rendre en musique son côté passionnel, transformer l’ennui en tableau esthétique ou l’amour en question insoluble… en plus des mots, les mélodies parlent d’elles-mêmes, elles sont le chemin le plus court vers le cœur des émotions. Amoureuse  de l’amour, j’écris et je chante parce que c’est ma vie. C’est ce qui me définit, c’est ce que je suis » confie t-elle.

Avec Jelly and Jam, elle révèle une voix capable de légèreté (Closer) sur des June-Milorythmiques de jazz, ou d’une belle puissance (Thank you but no). Chantant essentiellement dans la langue de Shakespeare, elle sait aussi s’exprimer en français pour joliment célébrer un Mortel ennui, dans un Paris mélancolique où la solitude met du bleu à l’âme. Ou évoquer les objets familiers de Norma Jean, dans une évocation détournée d’une certaine Marilyn Monroe.

Musicalement, le cocktail est détonnant avec des trompettes qui surgissent (Forgotten Cave) sur des batteries solides; des chœurs qui répondent à la voix de June (My man); des violons ou encore des mélodies presque enfantines pour piano (Seven Heaven)... Un premier album qui a du coffre et une vraie personnalité  : il permet de découvrir une voix taillée pour la scène.

(*)La chambre rouge

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s