Après la Bretagne, le pays basque s’expose

RET1_D8A6824-effect_BDAnne Etchegoyen et le chœur Aizkoa revisitent le patrimoine de la chanson avec Berriz, (*) un disque grand public pour perpétuer la mémoire collective. Classique et efficace.

Naguère Dan Ar Braz en 1993 avait donné un coup de fouet à l’univers musical de la Bretagne avec la remarquable aventure de L’Héritage des Celtes. Anne Etchegoyen et le chœur Aizkoa s’inscrit dans cette tradition de renouveau régional  dans son nouvel album Berriz.  Mais, là où Dan Ar Braz, bien entouré, avait donné un ton moderne à ces airs celtes célèbres, s’entourant de pointures comme Alan Stivell et des voix puissantes -Donald Shaw et Gilles Servat- Anne Etchegoyen a opté pour un univers musical traditionnel incarné par le chœur Aizkoa.

Recto LES VOIX BASQUES_BDLe résultat est honnête mais sans surprises quand ils signent la reprise de La Montagne, de Jean Ferrat, ou celle du Sud, de Nino Ferrer. On le mesure dans le clip de cette dernière chanson qui joue sur des plans colorés mais un brin caricaturaux avec ces chanteurs portant béret et nœud papillon. La voix d‘Anne est très belle et très pure mais cet album qui chasse large -il y a même une version du Mexico, immortalisée par Luis Mariano-  manque un brin de colonne vertébrale et d’inattendu dans les arrangements. Ainsi, l’irruption des percussions dans Le Sud ôte de la légèreté à la mélodie originale de Nino Ferrer avec son célèbre arpège de guitare.

Bref, un disque pour l’été et les soirées entre amis. Avec l’apparition de Chico et les Gypsies -décidément, ils sont partout !- dans Salve Rociera, ces voix montrent leur capacité à épouser tous les styles et à partager leur énergie. Un travail d’artisan solide mais qui manque un brin d’âme. Pour plonger dans l’univers musical basque, on peut préférer alors un chœur comme celui d‘Oldarra  et surtout le monde personnel et profond d’un Peio Serbielle,  très grand chanteur basque, malheureusement pas assez connu des médias.

Bref, un album travaillé mais dont l’écoute ne surprend pas vraiment même si les voix portent loin.

RET5_5G8B7706_BD

(*) Sony Music

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s