Peter Seeger, la voix du « protest song » américain s’est tue…

Pete_Seeger2_-_6-16-07_Photo_by_Anthony_PepitoneIl a influencé Bob Dylan, Joan Baez ou Bruce Springsteen. A 94 ans, Peter Seeger vient de disparaître après avoir marque des générations d’artistes et être devenu une légende du folk américain.

Avec son ami Woody Guthrie, Peter Seeger, tôt engagé dans la lutte pour les droits civiques et contre la guerre au Vietnam, est aujourd’hui considéré comme un des pionniers de la musique folk. Avec un groupe  comme The Weawers ou seulement accompagné de sa guitare à douze cordes, Seeger avait séduit un public large, plutôt le cœur à gauche, et qui était touché par ses chansons engagées comme ses mélodies simples et faciles à reprendre en chœur. En France, on le connaît à travers bien des reprises, parfois loin du modèle, comme Si j’avais un marteau, de Claude François, ou la très réussie Petites boites, de Graeme Allwright.

Durant un concert donné à Madison Square Garden à New-York pour son 90ème anniversaire, Bruce Springsteen -auquel Seeger inspira en 2006 tout un album- l’a présenté comme « la légende vivante de la musique et la conscience de l’Amérique, un témoin du pouvoir de la chanson et de la culture pour donner un coup de pouce à l’histoire. »

Condamné à plusieurs reprises, Peter Seeger avait été poursuivi pendant la chasse aux sorcières sous le Maccarthysme, traqué pour son engagement dans le Parti communiste américain dont il fut Pete Seeger UC Berkeley, 1963 w/ Frank Proffit fretless banjomembre dans les années 40 et 50. Influençant des artistes comme Bob Dylan et le groupe Peter, Paul & Mary, Peter Seeger a, toute sa vie, donné de la voix pour soutenir le mouvement ouvrier, la lutte pour l’égalité raciale, le mouvement contre la guerre du Vietnam et la défense de l’environnement. Son engagement pour les droits civiques des Noirs Américains luit ont valu l’amitié de Martin Luther King. On se souvient d’une de ses dernières apparitions marquantes lors du concert inaugural à Washington du premier mandat de Barack Obama où, en compagnie de son petit-fils, Tao Rodriguez Seeger, lui-aussi chanteur, il avait entonné This Land is Our Land. Enfin, c’est lui qui avait popularisé We Shall Overcome, l’hymne du mouvement des droits civils aux Etats-Unis.

Si la voix de Peter Seeger s’est éteinte, les causes  pour lesquels l’artiste s’est toujours engagé demeurent- malheureusement- souvent d’actualité.

                                      En 1993, interprétant « Where Have all the Flowers gone »,
                                                             à Barcelone avec son petit-fils.
 

                                      En 1964, pour « What Did You Learn In School ? » qu’adaptera Graeme Allwright en France

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s