La Yegros : le folklore colombien à la sauce techno

1365546486-la-yegros-viene-de-mi-tapa_alta-resPremier album et coup de maître pour Mariana Yegros. Porté par Viene de mi, le tube qui donne son titre au disque,  cet opus marie la cumbia colombienne et le chamamé argentin. Splendide !

Elle a grandi à Morón dans la grande banlieue de Buenos Aires, passionnée dès l’enfance parle chant. Fascinée par Tina Turner, elle s’imaginait déjà se produire  » dans les stades. »

Père ouvrier et mère institutrice, la Yegros n’avait ni l’argent ni les contacts pour percer dans la musique. Elle a donc suivi la voix du conservatoire de sa ville où elle étudia le chant lyrique. Poussée par un ami à se présenter à un casting d’un spectacle de De La Guardia, troupe de théâtre d’avant-garde, elle participera, suite à une scission du groupe, elle participera avec le groupe Fuerza Bruta à un spectacle au vélodrome de Palermo, entourée de vingt-cinq musiciens, de choristes, de cascadeurs…  devant quelques 18 000 spectateurs « J’avais trouvé ma voie » dit-elle aujourd’hui.

La+Yegros+yegrosSuivant les déplacements de son mari, La Yegros va vivre esnuite des années de route, passant de New-York à Los Angeles, montant un groupe électro ethnique avec lequel elle va tenter de percer -en vain- à Barcelone. Cela lui permet de découvrir les expériences de cumbia électro de Dick el Demasiado, un bricoleur de talent, né en 1954 à Eindhoven, et qui fut le premier à oser des mariages entre l’ordinateur et la musique rurale colombienne. Dick el Demasiado lui proposera de faire deux prestations dans son show. La carrière de La Yegros peut commencer.

Avec ce premier album, très riche, elle marie les instruments classiques aux sonorités rustiques – accordéon, percussions) avec des tempos qui invitent à la danse, mariant la cumbia des côtés colombiennes au chamamé, fleuron de la musique populaire argentine.  Dans El Bendito, elle signe par exemple un hommage à la culture guarani, et de cette région qui est baignée par les fleuves Uruguay et Paraná.

Désormais La Yegros promène son incroyable énergie sur les scènes européennes. Une artiste qui n’a pas fini de creuser son sillon.

(*) Disque ZZK/Emi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s