Neil Young connaît ses classiques

Avec sa bande du Crazy Horse, Neil Young revisite à sa manière de grands standards du folklore américain. Americana (*), c’ est du Young qui n’a pas pris d’une ride.

Americana n’est pas un petit album cool, avec des reprises convenues. Les quatre compères s’en donnent à cœur joie mais avec un bel ordre pour donner de la voix sur des incontournables comme Oh Susannah; This land is your land ou encore Travel on. Autant de chansons qui évoquent l’Amérique qui souffre et lutte pour sa survie et sa dignité avec des mots anciens qui ont une triste résonance en ces temps de crise.  Le tout sur un traitement électrique comme sait le signer le band entourant le vieux Neil, toujours solide du haut de ses 67 piges. Non sans raison, on entend même Neil Young lancer aux musicos « It gets into a good groove », à la fin d’Oh Susanna.

Au final  du CD, on est cueilli par une version toute symbolique du God Save The Queen. Un clin d’œil en forme de rappel historique : de fait, jusqu’en 1931,  quand Star Spangled Banner fut instauré comme hymne national américain, celui de l’Angleterre en alors  faisait office, par défaut !

Dans l’atmosphère actuelle, Americana tombe à point pour redonner du moral aux troupes. Les premiers clips, qui se jouent du rétro dans un climat plus que tonique, valent le détour.

(*)Disque Warner
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s