Un appétit d’Ogres… de Barback

Avec leur nouveau scud, Comment je suis devenu voyageur (*), Les Ogres de Barback prouvent que la vieillesse n’est pas un naufrage.

Des Ogres qui connaissent toutes les musiques

Ils sont deux frères et deux sœurs, qui jouent de tas d’instruments, et poussent leurs fans à découvrir sans cesse de nouveaux horizons musicaux.  Dix-sept ans après leurs débuts, Les Ogres de Barback parviennent encore, sinon à surprendre l’aficionado, du moins à le séduire par des chansons qui sont autant de belles surprises. Et donner envie d’aller les écouter sur scène où cette famille de musiciens embarquent son monde pour un show décapant.

Alors ce nouvel album ? D’abord, c’est un bel objet coloré avec des glissements visuels pour des girafes aussi originales que musiciennes. Ensuite, il y a des chansons, seize en tout, qui traite aussi bien d’une chronique urbaine violente (Graine de brigand) que d’amour toujours et sensuel (Nos vies en couleur; Entre tes Saints), les déchirements  politiques (Palestine Confession)… Avec des textes qui jouent sur les mots, font des incursions poétiques sur la réalité, se parent des plus beaux atours pour provoquer le rêve (ainsi dans L’Ennui et le Jour)… Et puis, Les Ogres de Barback connaissent la musique. Sous leurs doigts, les rythmes se marient pour le plus grand plaisir des oreilles : un rien de ska, un zest de punk urbain, des cuivres mais aussi de l’accordéon : avec eux, le tempo ne rime pas avec  mélodies ramollos.

Bref, un opus à écouter et re-écouter pour mettre du rythme au creux de l’été. Et persuader les sceptiques que l’on peut vraiment faire swinguer la langue française.

(*) Disque IRFAN

A écouter



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s