Les délires démagos du Colonel

Avec son nouveau clip Aurélie, le Colonel Reyel joue bêtement sur les arguments les plus réacs anti-avortement. C’est tellement bête que ça fait peur ! A devenir anti-militariste, hein mon Colon !

Avec Aurélie, le colonel Reyel ose un texte comme un coup de massue. Il y a deux ans, il provoquait déjà la polémique avec Sale pute, une chanson moins bête que son titre ne le laissait présager et qui dénonçait in fine le machisme.

Cette fois, la subtilité est loin, très loin et nous découvrons le pire univers des manifestes pro-vie d’une lourdeur sans nul autre pareille.

Un colonel aux ordres

Aurélie, c’est quoi ? Une histoire pas très bien tournée et, qui plus est,  racontant le parcours d’une jeune fille de 16 ans qui tombe enceinte dès son premier rapport sexuel et se bat pour garder l’enfant face à des parents qui sont de vilains militants pro-avortement. Alors même que son lascar l’a laissée tomber. Ces méchants parents refusent « qu’elle souhaite donner la vie »… Les rimes sont aussi pauvres que le reste et ce serait tout au plus affligeant si, passant en boucle sur les radios, cette chanson réac ne soit récupérée par la communauté anti avortement sur le Net. On a tout à fait le droit de vouloir être mère. Pour autant, on peut trouver ce navet du pauvre Colonel Reyel comme des paroles d’une inspiration plus que douteuses. Et lourdes de symboles. La désobéissance s’impose d’urgence !!!

Voir le texte complet
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s